Junior World Affairs Council (JWAC) Delegration


On September 25th, DIS high school students a part of the Junior World Affairs Council (JWAC), Model UN, and Dr. Trapps’ Global Politics class had the opportunity to meet with a high level delegation from the Near East and North Africa. This council of representatives is a part of a project called Young Leaders Rise, which promotes and advocates for inter-religious dialogue, social empowerment, civil discourse, and how social media can be used to better society. The students prepared a series of questions pertaining to these topics. 

Sasha Pelletier and Ali Sadek started off the discussion with a question about social media. “In the United States there are extensive measures to cooperate with the social media platforms, such as Facebook, in order to protect the youth from potential harmful situations such as cyberbullying and other issues. What measures have your countries taken to shelter your youth from similar issues? Do you believe that there is a growing cyber power in your countries? If so, is it being oppressed or encouraged?” 

One representative from Saudi Arabia stated that a few years ago the country had several problems with social media because if anything bad was said one could serve time in jail. This became an issue for the country as it conflicts with freedom of speech, a basic human right. Now the country has implemented new laws and systems that help deal with this issue. 

Another member of the council from Palestine who considers herself an online influencer stated that she, in fact, uses her platform for good by creating posts and short stories that address issues like cyberbullying. According to her, many countries are starting to use the same approach by giving more attention to this soft power tool. This tool can easily be used to gather youth around national issues that can change governments. 

Maya Hoyle and Alina Fitzpatrick continued the conversation with a question on civil discourse, “In our Global Politics class, our teacher tries to discuss political topics in the most unbiased way possible, presenting many different arguments and perspectives that add knowledge on the subject. In English classes, students and teachers adopt the harkness method, which seeks a more collaborative style of learning where students are encouraged to speak up. Is civil discourse a priority in your schools? What are the differences between American schools and the schools of your countries in the ways they foster civil discourse?” Both delegates from Egypt and Tunisia agreed that in their schools, there are times where the teacher encourages civil discourse. One reminisced on her time at a German school in Egypt that is similar to DIS. She explained that she always felt that she was able to communicate and ask questions freely. However, she did acknowledge the fact that in some countries and schools students may not have the same freedom as she did. 

After the series of questions from the students, the council had a few questions of their own that they wanted to ask regarding community service, academics, and extra curricular activities. Many highlighted the benefits of attending DIS, such as the IB and FB track, the guidance from teachers and staff in regards to community service and the knowledge they have gained through their extra curricular activities like Model UN and JWAC.


Le 25 septembre, JWAC, Model UN, la classe de Terminal IB du cours de politique mondiale et leur enseignante, Dr. Trapp, ont eu l'occasion de rencontrer une délégation de haut niveau du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord. Ce conseil de représentants fait parti d’un projet appelé Young Leaders Rise, lequel promeut et défend le dialogue interreligieux, la responsabilisation sociale., le discours civil et comment les médias sociaux peuvent être utilisés pour améliorer la société. Les étudiants de terminal IB ont préparé une série de questions sur ces sujets. 

Sasha Pelletier et Ali Sadek ont lancé la discussion en posant une question sur les médias sociaux. "Aux États-Unis, de nombreuses mesures de collaboration avec des plates-formes de médias sociaux, telles que Facebook, ont été mises en place pour protéger les jeunes des situations potentiellement dangereuses, telles que le cyberharcèlement et d'autres problèmes. Quelles mesures, dans votre pays, ont été prises pour protéger la jeunesse? Pensez-vous que qu’il y ait une croissance et influence d'internet dans vos pays? Si oui, est-elle opprimée ou encouragée?"

Un représentant de l'Arabie Saoudite a déclaré qu’il y a quelques années, son pays a eu divers problèmes avec les médias sociaux, si jamais une personne disait une chose non tolérée, cette personne risquait la prison. Ceci est devenu un problème pour le pays puisque cela va à l'encontre de la liberté d'expression, un droit humain fondamental. Aujourd'hui, le pays a mis en place de nouvelles lois et de nouveaux systèmes pour remédier à ce problème. 

Une autre membre du Conseil de la Palestine, laquelle se considère comme une influenceuse d'opinion en ligne, indique utiliser la plate-forme pour le bien en créant des articles qui traitent des problèmes tels que la cyberintimidation. Selon elle, de nombreux pays commencent à adopter la même approche en accordant une plus grande attention à cet outil de pouvoir discret. Cet outil peut facilemente être utilisé pour rassembler les jeunes autour des questions et problèmes nationaux.

Maya Hoyle et Alina Fitzpatrick ont ​​poursuivi la conversation en posant une question sur le discours civil. Dans les cours de Politique Mondiale, les étudiants et leur enseignante adoptent la méthode Harkness, qui recherche un style d'apprentissage plus collaboratif dans lequel les étudiants sont encouragés à s'exprimer. Le discours civil est-il une priorité dans vos écoles? Quelles sont les différences entre les écoles américaines et les écoles de vos pays pour promouvoir le discours civil? Les délégués d'Egypte et de Tunisie ont convenu que dans leurs écoles, l’enseignant encourage parfois le discours civil. Elle s'est remémorée sa scolarisation au sein de l’école allemande basée en Egypte, une école similaire à DIS. Elle a expliqué pourvoir s’exprimer et poser des questions librement. Cependant,
elle a reconnu que dans certains pays et écoles, les élèves ne disposent pas de la même liberté qu'elle a pu avoir. 

Après la série de questions des élèves, le conseil a posé à son tour des questions personnelles sur le service communautaire, le travail académique et les activités parascolaires. Beaucoup ont souligné les avantages d’être étudiant à DIS, la poursuite d’études en IB et en FB, de plus, les conseils des équipes pédagogiques quant au service communautaire, aux connaissances et aux expériences acquises grâce à des activités extra scolaires telles que le Modèle NU et le JWAC.


Back
6039 Churchill Way, Dallas, TX 75230
Tel: (972) 991-6379; Fax: (972) 991-6608
17811 Waterview Pkwy, Dallas, TX 75252
Tel: (469) 250-0001; Fax: (214) 570-4900